Internet dit non à la version 4K de « Never Gonna Give You Up »

L’info Web de la semaine – Depuis hier, une version remasterisée en très haute définition de “Never Gonna Give You Up”, l’une des vidéos totem de la culture Internet, a déclenché l’ire des fans de la vidéo originale sur Twitter.

On ne touche pas aux classiques. Quand la chaîne Youtube Revideo a décidé de publier une version en très haute définition de Never Gonna Give You Up le 31 janvier dernier, elle a choisi de s’attaquer à l’une des fanbase les plus anciennes de l’Internet. Sans surprise, la twittosphère a placé hier le hashtag #RickAstley4K en « trending topic mondial » (« tendances du moment » en langage Twitter).

La cause de ce petit séisme numérique, là voici :

Si vous avez déjà connu quelques heures d’errance sur Youtube, Reddit ou tout autre réseaux social ces quinze dernières années, cette vidéo n’a aucun secret pour vous. Pour les autres, il s’agit du clip vidéo de Rick Astley, un chanteur de soul britannique des années 1980. Initialement sorti en 1987, le clip de sa chanson emblématique « Never Gonna Give You Up » (NGGYU pour les connaisseurs) a été visionné plus de 871 millions de fois sur Youtube depuis sa publication sur la plateforme en 2009.

Plus qu’une vidéo joviale qui transpire la joie de vivre des années 80, ce clip a été l’un des premiers phénomènes viral d’Internet. Il était d’usage au début des années 2010 d’envoyer à ses amis, collègues ou étudiants, le lien URL qui renvoie vers cette vidéo, en ne fournissant aucun contexte aux intéressés. L’effet de surprise (et de répétition) de cette blague avait un nom : le RickRolling. Un sobriquet qui mêle le patronyme du chanteur à l’effet boule de neige provoqué par ces envois intempestif de « NGGYU ». C’est le premier gag d’Internet, et les internautes tiennent à ce qu’il reste intact.

« J’aurais préféré ne jamais voir cette version »

« J’aurais préféré ne jamais voir cette version en 4K » – @coolisounlawful

Pour de nombreux fans, il semble que le clip original était déjà parfait dans toute sa splendeur granuleuse. Ce qui explique que la version remastérisée de la vidéo en 4K suscite tant de colère et de dégoût.

La toile est unanime. « Je suis profondément, profondément contrarié« , écrit sur Twitter Zach Heltzel en y joignant la vidéo de ce remaster si offensant. @Coolisounlawful se lamente aussi : « J’aurais préféré ne jamais voir cette version en 4K ».

Alors que @Fatherof4girls déplore le fait de remettre au goût du jour un énième bien culturel des eighties : « Ahhhh, ne remixez PLUS JAMAIS quoi que ce soit des années 80! ».

« CETTE VIDEO EST CARREMENT MAUDITE » – @Ray_Sh0

Mais la palme de l’énervement revient à @Ray_Sh0 qui ne mâche pas ses mots concernant la réédition en très haute définition de ce classique d’Internet. « CETTE VIDEO EST CARREMENT MAUDITE« , vocifère l’internaute.

En moins de deux jours, son tweet a été liké par près de soixante-cinq mille utilisateurs de Twitter, et a généré près de quatorze-mille commentaires et réactions. Preuve, s’il en faut, de la vivacité de cette communauté obscure d’Internet.

Si, vous aussi, le fait de regarder une vidéo VHS des années 80 en ultra haute définition vous donne mal à la tête, soyez rassurés. La version originale du clip est toujours disponible en cliquant ici. Sinon, comme l’utilisateur @pinot, vous pouvez aller encore plus loin dans la décadence du pixel et profiter de sa version adaptée à un écran de Nokia 3310. Bien loin de la 4K.

« Quand Never Gonna Give You Up a été remasterisé en 4K. Je l’ai remasterisé en moins de 0,4k. Environ » – @pinot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s