Data – Le PSG est-il vraiment moins efficace cette saison ?

Thomas Tuchel, l’entraîneur allemand du PSG a été limogé en décembre dernier, malgré des résultats inédits. Cette saison, le club de la capitale connait des difficultés sportives, mais pas que.

Ligue 1, Coupe de la Ligue, Coupe de France, Trophée des Champions. En 2020, le Paris-Saint-Germain rafle tout. Le club se hisse en finale de la Ligue des Champions, une première dans son histoire. Sous la houlette de Thomas Tuchel, son entraineur depuis mai 2018, le PSG signe l’une de ses plus belles saisons.

Le 29 décembre 2020, le technicien est pourtant remercié, 6 mois avant la fin de son contrat. Loin d’un “caprice” ou d’un “coup de tête”, les dirigeants évoquent dans un communiqué une “analyse approfondie de sa situation sportive”. Approfondie peut-être, mais du moins précipitée.

Les franciliens sont-ils vraiment moins bons cette saison ? Champions d’automne, ils se maintiennent en tête mais toutes les statistiques de l’équipe sont en baisse.

L’attaque en berne

En 2019, les joueurs d’attaque les plus utilisés par l’entraîneur allemand (Di Maria, Mbappé, Neymar) ont marqué 65 buts lors des 23 premiers matchs. Ce début de saison, le trio offensif qui comptabilise le plus de temps de jeu, soit Mbappé, Keane, Di Maria (Neymar, blessé, n’est plus dans le top 3),  a perdu en efficacité : on compte à peine 44 buts cette année. 

À l’échelle d’un match de 90 minutes, l’attaque est fragilisée. Sur 13 joueurs, 8 régressent. La progression de Dagba, Draxler, Kurzawa, Gueye, Diallo est loin de compenser la baisse de performance des joueurs stars. Par exemple, quand Di Maria passe de 0,97 actions décisives par match à 0,65, Dagba ne passe que de 0.08 à 0.33. Non négligeable, mais pas à la hauteur.

Une défense moins efficace qu’à l’accoutumée

Sur le plan défensif, même son de cloche. Marquinhos, Bakker, Kimpembe et Florenzi, les 4 joueurs les plus utilisés par Tuchel, réussissent moins d’actions défensives que la charnière centrale l’année dernière.

Autre indicateur, lors des 23 premiers matchs de la saison 2019-2020, la défense n’a concédé que 12 buts, et totalisait 15 “clean sheet” (matchs sans but encaissé). Cette saison, le quatuor défensif parisien a encaissé 16 buts et compte 13 “clean sheet” toutes compétitions confondues.

De mauvais résultats qui fragilisent le bilan de Tuchel

Le PSG accuse le coup en Ligue 1 : une situation sportive inédite pour le club francilien, qui survole le championnat français depuis le rachat du club par le fond d’investissement qatari Qatar Sport Investment (QSI) en 2011. L’équipe commence difficilement la saison avec deux défaites, dont une contre son rival de toujours, l’Olympique de Marseille.

Après ce match, Tuchel s’affirme tout de même “très content” du fond de jeu de son équipe. Une remarque difficile à encaisser pour dirigeants et supporters après cette défaite si symbolique. Le PSG ne s’était pas incliné face aux Marseillais depuis près de 10 ans.

Côté ligue des Champions, le club se maintient sans briller. Avec deux défaites en 2020-2021 contre seulement une la saison dernière, les Parisiens arrachent la première place devant Manchester United et Leipzig après avoir frôlé l’élimination.

Depuis Tuchel, les prix des joueurs dégringolent

La chute des valeurs marchandes estimées des joueurs du PSG révèle également la méforme du club. Calculée par le site allemand Transfermarkt, elle reflète (entre autres choses) le niveau de performance des joueurs. Depuis l’arrivée de Thomas Tuchel en 2018, tous les joueurs parisiens ont vu leur cote baisser, à l’exception de Kimpembe et Mbappé.

Encore un argument qui joue en la défaveur de Tuchel et qui pourrait expliquer son éviction.

Un bilan en demi-teinte

Depuis 2011, le PSG a changé 6 fois d’entraîneurs. Avec 15,25% de défaites sur 127 matchs, Thomas Tuchel est celui qui a le plus perdu parmi tous les techniciens du club sous l’ère QSI. Mais il est aussi celui qui a mené le PSG a un niveau jamais atteint.

Si l’analyse des données montre un ralentissement des performances du club, il reste encore le meilleur de l’Hexagone. Les sorties médiatiques à répétition de l’entraîneur allemand n’ont pas plaidé en sa faveur. Elles pourraient expliquer un manque de patience des dirigeants et investisseurs du PSG. Leonardo, le directeur technique du club, s’en est expliqué le 19 janvier dans les colonnes de France Football : « On ne se comprenait plus« .

Tom Nouvian & Lucile Pascanet

Méthode : Nous avons compilé les données sportives des joueurs du Paris-Saint-Germain dans différents tableaux, à partir des sites internet FBref.com et TransferMarkt.fr. La saison 2020-2021 ne comptant pour l’instant que 23 matchs joués, nous avons adapté les chiffres de la saison précédente pour obtenir un résultat représentatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s